Quand Google veut valoriser la qualité…

Google panda et penguin updatesIl y a quelques jours, nous avons vu arriver la nouvelle mise à jour du filtre Google Penguin, appelé Penguin 2.0. C’est Matt Cutts, responsable de la lutte anti-spam chez Google, en personne qui a lancé l’opération.

Cette mise à jour est la plus importante depuis que la filtre existe et s’attèle essentiellement à pénaliser le spamdexing dans toutes les pages des sites web. D’après les premières annonces, seules 2,3% des requêtes anglo-saxonnes seraient concernées, mais l’extension pour les autres langues ne devrait pas tarder.

Alors que peut-on craindre de Penguin 2 ?

  • Spamdexing : le filtre renforce les mesures contre le référencement abusif (spamdexing) des pages web, celles qui utilisent de manière excessive les techniques de référencement  permettant de tromper les moteurs de recherche sur la pertinence de la page par rapport aux mots clés requêtés
  • Link Profile : Google veut lutter contre les contenus publicitaires visant uniquement à augmenter leur trafic sans qualité de contenus
  • Plateforme de vente de liens : la nouvelle mise à jour souhaite être encore plus en amont dans la lutte contre le référencement abusif en remontant directement à la source.

L’objectif de Google paraît noble et ambitieux : apporter le maximum de pertinence aux résultats de recherches que les internautes effectuent sur leur moteur de recherche. En tant qu’internaute, donc, on ne peut pas blâmer Google de vouloir nous faciliter nos navigations et surtout faire ressortir les contenus à plus forte valeur ajoutée.

Ainsi, même si le référencement est une clé, un outil indispensable et incontournable de la stratégie digitale, il est de plus en plus clair pour Google que les éditeurs de sites doivent donner le meilleur sans tricher. Utiliser les bonnes pratiques de référencement tant en SEO qu’en SEM n’est pas répréhensible, en revanche en abuser et essayer de duper l’internaute l’est. Et c’est ce qu’essaye de faire Google.

Bien sûr un algorithme, aussi élaboré soit-il, peut aussi se tromper et mal juger. Il est donc possible que votre puisse se faire déclasser par Google, mais cela ne durera pas si vous continuez à privilégier le contenu, l’originalité, la qualité et le partage avec vos cibles, celles qui ont de l’importance et de l’impact sur votre business !

Sur le Journal du Net, vous retrouverez les premiers résultats d’impact du filtre penguin 2.

Et vous, avez-vous remarqué un changement dans votre positionnement sur Google ?

À propos de Caroline Vlaeminck

Consultante et Formatrice en Stratégie web-marketing et communication digitale. Conception, planification et déploiement de stratégies digitales pour les entreprises tous secteurs (référencement, réseaux sociaux, audit, accompagnement, community management…) Responsable pédagogique des programmes web pour SupCareer, Groupe Inseec. Intervention et animation de formations pour les professionnels au sein du groupe CEGOS et pour les étudiants en Bac+3 à Bac+5 (SupCareer, Ecole Internationale du Marketing du Luxe, ECiTV…) Diplômée de l'ESCP-Europe

Publié le 8 juin 2013, dans Analytics, e-réputation, Référencement, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :